13 November, 2019

Vue d'Afrique de l'Ouest: Les jeunes face à l'emploi

En Afrique de l’Ouest, où plus de la moitié de la population a moins de 18 ans, le secteur informel reste dominant (80%). Si dans les chiffres le taux de chômage formel des jeunes ne semble pas élevé, les faits en sont tout autres : en réalité, les jeunes sont souvent coincé.e.s dans un travail qui ne leur permet pas d’assurer un revenu viable et des conditions de vie digne. Par conséquent, l’accès et le droit à la protection sociale y demeurent un enjeu majeur… et lointain. Dans ce paysage particulier, la jeunesse forme un public particulièrement fragile.

Un atelier riche de sens

Du 6 au 10 mai, une équipe de WSM a encadré une trentaine de participant.e.s issu.e.s de nos organisations partenaires ainsi que de la CSI Afrique, du RAESS (réseau d’association de l’économie sociale et solidaire) et de la CSC Belgique lors d’un atelier sur l’employabilité des jeunes en Afrique de l’Ouest, à Lomé, au Togo.

Cette rencontre fut l’occasion d’échanger et de partager les expériences propres aux différents pays représentés et permit d’identifier les défis majeurs concernant l’employabilité des jeunes.

Défis et stratégies

Les constats communs issus de cet atelier sont préoccupants. Il ressort de ces échanges que, bien que des programmes étatiques d’aide à l’emploi pour les jeunes existent, ceux-ci ne sont pas suffisamment connus des jeunes et leur accès reste compliqué. En outre, il existe un décalage entre la formation des jeunes et les réalités et besoins du marché de l’emploi. Enfin, les participant.e.s à l’atelier ont relevé un manque de synergie entre les acteurs et actrices du domaine de l’employabilité des jeunes.

Sur base des différents échanges, un plan d’action a été élaboré en fin d’atelier. Au niveau régional, un travail de plaidoyer auprès des instances supranationales devra être mis en place en synergie avec les différent.e.s acteurs et actrices du secteur.

Au niveau national, le réseau multi-acteurs pour le droit à la protection sociale s’est engagé à produire des études qui permettront d’analyser la situation spécifique de chaque pays. Ainsi, le travail de plaidoyer sera renforcé et nourri par ces études. Enfin, nos partenaires jouent également un rôle primordial : ils et elles accompagnent les jeunes, les organisent, les informent grâce à diverses campagnes de sensibilisation et leur proposent des formations sur leurs droits ou encore sur les fonds étatiques existant. En addition à ce renforcement de capacités, il est toutefois apparu urgent de créer ou renforcer les synergies entre les syndicats, les coopératives, les mouvements de jeunes, les mutualités et autres acteurs et actrices du domaine.

Share


EN ES FR NL
Nous découvrir S'informer Agir Notre réseau

Event News Newsletter Contact