13 November, 2019

Visite de nos partenaires du Burkina

Du 23 juin au 1er juillet 2019, nous avons accueilli quatre de nos partenaires du Burkina : un séjour riche et intéressant !

Aisha Soulama Belem, Harouna Padiene et Paul Ouedraogo du Réseau d’Appui aux Mutuelles de Santé du Burkina Faso (RAMS/bf) ainsi que Nathalie Noukoubi de la Confédération Nationale des Travailleurs du Burkina (CNTB) sont venus passer plusieurs jours en Belgique, lors du mois de juin dernier.

Le RAMS et la CNTB sont des partenaires primordiaux de solidarité Mondiale, mais aussi de la CSC Liège et de la Mutualité Chrétienne (MC) au Burkina. Le RAMS appuie à la mise en place et au développement de mutuelles de santé et réalise également un plaidoyer auprès des autorités burkinabés pour la création d’un environnement favorable à ces mutuelles de santé. La CNTB, quant à elle, est un syndicat national dont les axes thématiques et de travail sont principalement le développement socio économique du Burkina, la promotion des droits humains et la formation de militant.e.s sur le travail décent.

Leur séjour en Belgique fut pour eux l’occasion de participer à divers évènements organisés par la CSC Liège, la Mutualité Chrétienne (MC), le MOC Liège ainsi que Solidarité Mondiale.

Ainsi, vous avez pu les retrouver lors du célèbre Afric@fonck, à Liège ce samedi 29 juin, où ils sont intervenus et ont tenu un stand ou encore lors d’une soirée conférence, également organisée à Liège, autour de la situation politique au Burkina Faso.

En effet, le pays ’des hommes intègres’, traditionnellement paisible et caractérisé par une entente interethnique importante, est sujet à des troubles inquiétants depuis 2015. La montée du terrorisme qui y a pris place a déjà fait de nombreuses victimes et entraîne une mise en conflit des ethnies, des déplacements internes (160.000 personnes), une insécurité alimentaire grandissante, une situation sanitaire préoccupante avec la fermeture de plusieurs centres de santé, etc. Cette situation impacte grandement le travail de nos partenaires au Burkina, qui voient leurs différentes missions de suivi suspendues pour cause d’insécurité dans les zones jugées dangereuses. Il s’agit principalement des zones frontalières du Niger et du Mali.

Sur la photo, de gauche à droite : Aisha, Nathalie, Paul et Harouna.

 

Share


EN ES FR NL
Nous découvrir S'informer Agir Notre réseau

Event News Newsletter Contact